“Jésus EST . . . pour MOI”

Post

LETTRE PASTORALE

“Jésus EST . . . pour MOI”

Diocèse de Timmins 2011 – 2012

†Paul Marchand, s.m.m.

Évêque de Timmins

 

Cette année, notre priorité pastorale diocésaine cherche à nous amener au plus profond de nous-même, parce que c’est de là qu’il faut répondre à la question que Jésus posa à ses disciples dans Matthieu 16, 13 à 17.

 Arrivé dans la région de Césarée de Philippe, Jésus interrogeait ses disciples: “Au dire des hommes, qui est le Fils de l’homme?” Ils dirent: “Pour les uns, Jean le Baptiste; pour d’autres, Elie; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes.” Il leur dit: “Et vous, qui dites-vous que je suis?” Prenant la parole ‘ Simon-Pierre répondit: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.”

Ça va bien quand on demande ce que les autres pensent de nous. Il est plus facile de répéter ce que les autres pensent que de préciser sa propre pensée. Ce que la majorité pense, ça doit être cela la vérité!!!

 Cette année, la priorité pastorale diocésaine nous invite à dire ce que “JE” pense de Jésus et non pas ce que les autres pensent ou ce que les autres m’ont dit de penser. Ça va encore plus loin.

 A.    Dans l’Évangile:

Un jour, Jésus se promenait dans la région de Césarée et posa cette question à ses disciples. Il procéda en deux étapes. Il commence par la plus facile: “Au dire des gens, qui suis-je?” (Mt 16, 13) “Qui suis-je au dire des foules?” (Lc 9, 18)

 C’est toujours plus facile de rapporter ce que les autres pensent que de se faire une opinion personnelle. Pour les gens, répondent les disciples, Jésus est Jean-Baptiste, Elie, Jérémie ou un autre des prophètes d’autrefois qui est ressuscité.

 Puis, il en arrive aussitôt à sa deuxième question, la plus importante et cruciale: “Mais, pour vous, qui suis-je?” Pierre lui répond: “Tu es le Christ (Mc 8, 29)”

2

“Tu es le Christ de Dieu (Lc 9, 20)” “Tu es le Christ, le fils de Dieu vivant (Mt 16,15)”. Pierre n’a pas dit: Pour moi tu es beau, tu es fin, tu es gentil, tu parles bien, tu te présentes bien, tu es un bon leader… Il a donné une réponse qui venait du coeur, qui venait de la foi. “Tu es le Christ, le fils de Dieu vivant”; c’est-à-dire celui qui entretient avec Dieu une relation filiale sans pareille, celui à qui fut confiée une mission sans égale pour le salut du monde. Pour être capable de donner une réponse aussi nette, aussi claire sur Jésus, Pierre a bénéficié d’une révélation divine.

 Une personne peut être très importante pour une autre personne et moins importante pour moi. Quelle importance Jésus a-t-il pour moi?

 A-t-il une place dans mes pensées?

 

A-t-il une place dans mon coeur?

 

A-t-il une place dans ma prière?

 

A-t-il une place dans mes projets de vie?

 

A-t-il une place dans mes rapports avec les autres?

 

A-t-il une place dans ma façon de me situer face à l’au-delà?

 

“Mais, pour vous, qui suis-je?”

 

Mgr Paul Marchand, s.m.m.

Évêque de Timmins

juillet 2011

(Ébauche inachevée de sa lettre pastorale imprimée, posthume, le 1erseptembre 2011)